BRIQUES RÉFRACTAIRES

La brique réfractaire est un bloc de matériau en céramique réfractaire utilisé comme revêtement pour fourneaux, fours et foyers. Conçue pour résister aux hautes températures, elle permet aussi des économies d'énergie grâce à sa faible conductivité thermique. Généralement, les briques réfractaires sont utilisées quand l'application est soumise à contraintes mécaniques, chimiques et thermiques extrêmes, comme, par exemple, à l'intérieur d'un four à bois ou d'un fourneau, ou la surface est exposées à l'abrasion du bois et des cendres et à l'action des scories et des hautes températures. Les briques ont une masse thermique importante, ils retiennent la chaleur après le feu a été éteint, et sont donc utilisé dans la construction de fours à pain et à pizza. Les briques réfractaires sont fabriques par cuisson d'une composition à base d'argile jusqu'à ce qu'elle soit partiellement vitrifiée ou, pour fins particulières, vernissée. Les briques réfractaires contiennent généralement 30 % - 40 % d'alumine et la chamotte est la matière primaire dont ils sont constitués. Plus le taux d'alumine est élevé plus la température maximale de service peut être augmentée et les briques peuvent obtenir un taux d'alumine de plus de 80 %.

BRIQUES RÉFRACTAIRES

Dans des conditions moins sévères, comme dans les fours à gaz naturel, il est recommandé d'utiliser plutôt des briques poreuses, généralement appelées briques isolantes. Plus faibles des briques réfractaires, elles sont pourtant plus légères, faciles à former et capables de meilleure isolation et résistance aux chocs ; en raison de leurs faible masse thermique, elles ne peuvent pas retenir la chaleur. La perlite et la vermiculite sont les matériaux qui rendent les briques très isolantes. Comme pour les briques réfractaires, les briques isolantes sont aussi classées en fonction de leur température maximale de service, à partir de Classe 23 - 1260°C jusqu'à Classe 32 - 1760°C.